Réalisations 2012

En 2012, cinq projets sélectionnés par un jury avaient été financés :

1840
pour un projet, axé sur la didactique, concernant l’enseignement de l’évolution biologique dans les écoles secondaires. En effet, dans de trop nombreux cas, il semble que les croyances personnelles des élèves font obstacle à l’enseignement de la théorie de Darwin. Cette étude est encadrée par le professeur J.-C. de Biseau, du département de Biologie des Organismes.

2160
pour le projet portant sur les cycles de réduction du CO2. Celui-ci s’inscrit dans le cadre de la crise environnementale actuelle, en tentant de comprendre et d’étudier les différentes voies de réduction du gaz à effet de serre, du point de vue thermodynamique. Cette étude théorique est proposée par le professeur assistant Y. De Decker, du département de Chimie.

3000
pour l’achat d’un système de pompage cryogénique, dans le cadre du développement de nouvelles réactions de synthèse utilisant le cuivre comme catalyseur. Ce nouvel appareil permettra de supprimer l’importante consommation d’eau du dispositif actuel et d’éviter la pollution de l’eau usée et de l’air du laboratoire par les solvants. Ce projet est mené par l’équipe du professeur G. Evano, au laboratoire de Chimie organique.

1000
pour supporter la participation d’une équipe d’étudiants de la Faculté des Sciences à l’iGEM, concours international de biologie synthétique organisé par le Massachusets Institute of Technology. L’équipe ayant participé en 2009 avait reçu un prix en présentant une bacterie E. coli produisant une colle biologique. Ce projet est encadré par le professeur D. Gilis du département de bioinformatique.

2000
au département de Lutte biologique et d’Ecologie Spatiale pour permettre la venue et la formation du Dr Kamal, du Bangladesh. Ce département de l’ULB ayant développé une expertise reconnue dans la cartographie des risques de contamination par la grippe aviaire, il peut aider à identifier les zones clés dans la lutte contre cette maladie, dans le pays d’origine du Dr Kamal. Cette collaboration sera bénéfique à la population de ce pays en développement mais également aux étudiants de l’ULB qui pourront rencontrer l’éminent Docteur.